Notre corps énergétique et les chakras

Comment les équilibrer ?

Le corps énergétique mérite une ample exploration. En effet, le prana ou le Qi circule dans le pranamayakosha (notre corps énergétique), grâce aux nadis/ méridiens et aux chakras. Les nadis ou méridiens (en médecine chinoise) sont les canaux énergétiques qui permettent à la force de circuler – un peu comme de l’électricité – à travers le corps. Les chakras sont les jonctions de ces canaux. On pourrait d’ailleurs visualiser les nadis comme étant des routes véhiculées, et les chakras les rondpoints principaux par où passent ces routes. Tout ce que nous faisons dans le yoga ou dans le Qi gong sert à encourager la circulation libre de prana ou du Qi à travers les nadis/méridiens.

Les nadis sont donc des canaux d’énergie dans notre corps énergétique. Ils peuvent être comparés aux méridiens en acupuncture. Nous avons 72 000 nadis dans le corps, et trois d’entre eux sont particulièrement importants par la force qu’ils véhiculent.

Ida : Représente une force féminine et douce. Ida représente aussi la force lunaire, l’énergie du matin, le côté droit du cerveau (et donc, le côté gauche du corps physique).  Ida part du premier chakra à la base de la colonne vertébrale.  À chaque chakra supérieur il passe de l’autre côté de la colonne, puis il alterne avec pingala pour finir dans la narine gauche.  L’activation d’Ida peut faciliter la méditation en concentrant le souffle dans la narine gauche.

Pingala : Représente une force masculine, plus forte et plus active.  Pingala représente également  la force du soleil, du soir, le côté gauche du cerveau (et donc, le côté droit du corps physique).  Pingala part aussi du premier chakra à la base de la colonne vertébrale, et en alternance avec Ida, change de côté à chaque chakra supérieur, pour finir dans la narine droite.  L’activation de pingala peut faciliter les activités physiques et les débats, en concentrant le souffle  dans la narine droite.

ida pingala

Sushumna : Représente une force que nous pourrions qualifier  de neutre. Sushumna signifie « la voie psychique centrale ».  Elle part  de la base de la colonne vertébrale et remonte verticalement jusqu’au sommet du crâne.  Le but ultime d’un yogi est la libre circulation du prana à travers sushumna ; ceci n’arrive que quand ida et pingala sont équilibrés.

On peut dire que le cheminement du yoga – et particulièrement du yoga hatha – est d’équilibrer les nadis ida et pingala, et ce faisant, d’équilibrer un tout : le soleil et la lune, le féminin et le masculin, le côté gauche et le côté droit, l’actif et le repos, la souplesse et la force. Cet équilibre permet au prana d’entrer dans le canal sushumna.

Les sept chakras principaux remontent le long de la colonne vertébrale. La signification du mot « chakra » est roue, ou disque tournant sur lui-même. Les chakras, rondpoints ou centres énergétiques, ont un impact sur nos corps physiques, mentaux, émotionnels et spirituels.

À travers la pratique du yoga, de l’acupuncture, du massage énergétique et thérapeutique, du Qi gong, de l’utilisation des huiles essentielles nous pouvons chercher à les débloquer et à les équilibrer.

Chaque chakra gouverne certaines parties du corps physique, et chacun d’eux peut être bloqué ou déséquilibré à travers les expériences difficiles que nous pouvons rencontrer, par exemple une blessure physique ou émotionnelle, mais également par nos choix de vie. Par exemple, si nous passons toutes nos journées assis à regarder la télévision sans jamais interagir avec d’autres ou avec la nature, nous pouvons déséquilibrer notre chakra de base.

Les Sept chakras principaux :

Muladhara ou chakra racine : Souvent représenté par la couleur rouge. Il est associé à l’élément terre, au corps physique et surtout à la partie basse du corps comme les jambes, l’anus et le bas du dos. Il est aussi associé au sens de l’odorat, au mantra « Lam » et aux mots-clés tels que « survie », « stabilité » ou « sûreté ». Muladhara peut être équilibré en pratiquant des postures de yoga telles que tadasana (posture de la montagne), en entrant en contact avec la nature (par exemple, en marchant pieds nus dans l’herbe), en portant du rouge, en s’occupant d’un jardin, en respirant l’odeur des fleurs ou certaines huiles essentielles. Si c’est chakra est perturbé, il entraîne la peur de manquer et le sentiment d’insécurité. Les huiles essentielles qui peuvent influencer ce chakra sont : cannelle, patchouli, Nard indien, Santal blanc, Bois de rose, Galbanum.

Svadisthana ou chakra sacré : Souvent représenté par la couleur orange. Il est associé à l’élément eau, au corps éthérique et surtout aux organes sexuels, aux reins et à la vessie, ainsi qu’au système lymphatique. Il est également relié au sens du goût, à la reproduction et à la créativité, ainsi qu’au mantra « Vam » et aux mots-clés tels que « plaisir », « changement », « émotions », ou encore « finances ». Svadisthana peut être équilibré en pratiquant des postures de yoga telles que baddha konasana (posture de l’angle serré ou posture du papillon), en prenant un bain ou en écoutant l’eau vive d’un ruisseau, en portant de l’orange et en mangeant des fruits ou des légumes oranges, en faisant de la natation ou de la danse, en créant quelque chose. Si ce chakra est perturbé, il entraîne des troubles physiques de dépendance diverses et des risques de frigidité. Les huiles essentielles qui peuvent influencer ce chakra sont : Ciste ladanifère, Hélichryse italienne, Ylang-ylang.

Manipura ou plexus solaire : situé au-dessus du nombril dans le « V » inverse formé par la cage thoracique. Souvent représenté par la couleur jaune. Il est associé à l’élément du feu, au corps astral, au pancréas, à l’estomac, les intestins, le milieu du dos, ou encore au système nerveux. Il est également associé au sens de la vue, à la confiance, à l’ego, à la digestion, et aux problèmes émotionnels, ainsi qu’au mantra « Ram » et aux mots-clés tels que « volonté », « action » ou « énergie ». Manipura peut être équilibré en pratiquant des postures de yoga telles que navasana (posture du bateau), en faisant des exercices pour les yeux, en allumant un feu ou des bougies, en portant du jaune ou en mangeant des fruits et légumes jaunes, en pratiquant des exercices abdominaux, ou en faisant des sessions régulières avec un bon psychothérapeute 😉. Si ce chakra est perturbé, il va agir en négatif sur la confiance en ses valeurs et peut entraîner la perte du contrôle de soi. Les huiles essentielles qui peuvent influencer ce chakra sont : bergamote, petit grain bigarade.

Anahata ou chakra cœur : souvent représenté par la couleur verte. Il est associé à l’élément air, au corps mental supérieur, au système immunitaire, à la circulation, à la peau, aux problèmes du haut du dos, ainsi qu’aux problèmes cardiaques et pulmonaires. Il est également associé au sens du toucher, à la compassion, à la gratitude, ainsi qu’au mantra « Yam » et aux mots clés tels qu’amour ou acceptation. Anahata peut être équilibré en pratiquant des postures d’yoga telles que garudasana (posture de l’aigle), urdhava dhanurasana (posture du pont) ou bhuyagasana (posture du cobra). Anahata peut être équilibré en pratiquant le pardon envers soi et les autres, en passant du temps avec des jeunes enfants, en adoptant un animal de compagnie, en portant ou en méditant sur du vert. Si ce chakra est perturbé, il entraîne des troubles physiques de paresse ou de fatigue chronique. Les huiles essentielles qui peuvent influencer ce chakra sont : Cyprès, Genévrier, Géranium rosat, Lavande vraie, Niaouli, Myrrhe, Palmarosa, Romarin.

Vishuddha ou chakra de la gorge : Souvent représenté par la couleur bleue. Il est associé à l’éther, au corps spirituel, au cou, aux dents, à la thyroïde, aux rhumes, à la toux et aux épaules. Il est également associé au sens de l’ouïe, à la communication, à l’expression, ainsi qu’au mantra « Ham » et aux mots-clés tels qu’« intuition » ou « discipline ». Vishuddha peut être équilibré en pratiquant des postures de yoga telles que halasana (posture de la charrue) ou salambha sarvangasana (posture de la chandelle). Il peut également être équilibré en faisant du chant, en se couchant par terre et en observant calmement un ciel bleu, en se nettoyant la langue, en écrivant dans un journal, en portant du bleu et en passant du temps seul pour mieux se connaître. Si ce chakra est perturbé, il entraîne des sentiments de culpabilité et de manque de confiance en soi. Les huiles essentielles qui peuvent influencer ce chakra sont : basilic doux, epinette noire, Laurier noble, Thym doux, Ravensara, Tea-tree, Eucalyptus.

Ajna ou chakra du troisième œil : Souvent représenté par la couleur indigo. Il n’est associé à aucun élément, mais à l’âme, aux yeux, aux oreilles, aux sinus et au système nerveux. Il est associé à la clairvoyance, à la spiritualité, au mantra « Om » et au mot-clé « imagination ». Ajna peut être équilibré en alternant la respiration dans chaque narine, en faisant des exercices de mémoire, en portant de l’indigo, en faisant de la méditation, en contemplant des illusions optiques, en écoutant de la musique classique, et en remarquant activement la beauté qui nous entoure. Si ce chakra est perturbé, il entraîne des manifestations abusives de l’ego, de désintérêt d’autrui et de victimisation de soi. Les huiles essentielles qui peuvent influencer ce chakra sont : camomille noble, citron, citronnelle, litsée, marjolaine, myrte vert.

Sahasrara ou chakra coronal : Souvent représenté par la couleur violette. Il est associé au cerveau et au système musculo-squelettique. Un déséquilibre peut entraîner des psychoses, des maux de tête ou migraines, des pertes de mémoire, de la fatigue ou une dépression. Également associé au corps nirvanique, son mantra est le son du silence. Ses mots-clés seraient « sagesse » ou « connaissance. » Sahasrara peut être équilibré en pratiquant la posture sirsasana (posture d’équilibre sur la tête et les avant-bras). Il peut également être équilibré en étudiant les religions et philosophies du monde, en portant du violet, en faisant du Qi gong, en s’asseyant dans un endroit très calme pour écouter le silence (par exemple une église), ou en brûlant de l’encens. Si ce chakra est perturbé, il entraîne des troubles physiques allant de l’insomnie aux douleurs articulaires. L’huiles essentielle qui peut influencer ce chakra est : l’encens au oliban.

Sur cette image ci-dessous, vous pourrez mieux visualiser les chakras et les affirmations que vous pouvez répéter pour aider à les harmoniser.

design (11)

Comme vous voyez tout est relié, notre corps, nos émotions, nos pensées, notre énergie… et forte heureusement il existe ces merveilleux « outils » pour nous aider à harmoniser le tout.

J’espère que ce billet a pu vous éclairer sur le lien entre les chakras, le yoga, le Qi gong et les huiles essentielles.

Soyez toujours curieux, curieuses.

Sherlla Oliveira